Enquête dans le pétrin de Cindy DUHAMEL

le

Je vous présente ici un service presse reçu au mois d’Août. L’auteure, Cindy Duhamel, est professeur de français et je vous invite à découvrir son blog.

https://cindy-duhamel-auteur.blogspot.com/

Il s’agit de l’un des derniers SP que j’ai accepté. La raison. J’aime les enquêtes et la pâtisserie. Le livre avait donc tout pour me plaire.

Je dois aussi dire que pour une fois, le mail de l’auteure était très complet et « vendait » bien son livre. C’est aussi ce qui m’a donné envie d’aller plus loin.

Résumé

Ingrédients : Un crime – Une louche de secrets – Une dose de suspens – Un zeste d’indices
Pour vous délecter de ce puzzle policier à la saveur casse-tête :
•Prenez le meurtre d’un chef pâtissier, détesté de tous.
•Ajoutez une belle pincée de personnages attachants, mais mystérieux : un commissaire amoureux des mots aussi avide d’histoires de vie que de bonbons, la meilleure amie passionnée et justicière, un bleu inexpérimenté, un médium un peu trop collant…
•Remuez au rythme effréné des révélations sur le doux feu des émotions et de l’humour.
•Laissez mijoter les indices, cuisinez les suspects, déglacez les pistes… Vous chauffez ?
•Servez chaud ce polar au goût de Young Adult. Dégustez sans modération avec des amis !

Saurez-vous suivre la recette pour percer le mystère de cette enquête ? Parfois, on découvre une cerise sur le gâteau.

Parlons de suite de ce qui m’a le moins plu. La couverture. Je ne suis pas très fan des couleurs utilisées et du montage mais j’ai vraiment apprécié et trouvé même assez drôle les traces de petits pas, les loupes à travers les pages. J’aime beaucoup quand l’esthétique des chapitres et des pages est travaillé.

Vient ensuite l’histoire. Une fois, la première phrase lue, tout s’enchaîne et notre lecture n’aura aucun répit.

Plusieurs fois, j’ai comparé dans ma tête la dynamique du livre à un épisode d’Arabesque ou un Agatha Christie.

On a assassiné un célèbre pâtissier et les interrogatoires se suivent entre les différents protagonistes.

Les éléments de l’histoire sont distillés à bonne dose et jusqu’à la fin, je dirai, qu’on ne devine pas le meurtrier.

L’écriture est fluide et les expressions policières utilisées par le commissaire Pluchart sont très intéressantes. Je n’en connaissais quasi aucune.

Exemple :

Un saucisson : une affaire difficile, impossible à
élucider.
• Taper une postiche : attendrir, convaincre.
• Une souricière : un interrogatoire test qui évalue la
bonne foi du suspect.
• Un perroquet : nom donné aux inspecteurs qui vont
assister incognito aux réunions publiques.

Je me suis laissée guidée par cette enquête dont ma tête jouait régulièrement les images.

Concernant les personnages, je n’ai pas ressenti que l’un prenait plus de place qu’un autre. Le commissaire est pour moi le personnage le plus attachant. Une suite pourrait d’ailleurs être envisagée avec d’autres enquêtes.

Chacun joue un rôle bien précis et est mis en « lumière » au fil des chapitres.

Pour la fin, il est difficile d’argumenter sans dévoiler. La conclusion finale était un peu « too much » pour moi. On aurait pu parfaitement s’arrêter avec l’idée d’un règlement familial. Des détails au fil de l’enquête peuvent amener à cette conclusion mais il me manque un petit quelque chose pour que ce soit vraiment plausible.

Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment apprécié cette lecture divertissante que je vous conseille.

Vous pouvez retrouver l’auteure sur https://www.instagram.com/cindy_duhamel/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s