Retour du premier Slow Reading Hutois

le

Le 11 Août se déroulait le 1er Slow Reading Hutois organisé par la toute nouvelle ambassadrice, Marie-France Gisbrand. Cette initiative de lecture lente a été lancée par Eloise Steyart qui organise maintenant depuis deux ans plusieurs rencontres de ce type. La fondatrice a lancé courant mai/juin un appel à candidatures afin de développer des ateliers dans d’autres régions. Rencontre avec la toute première à se lancer dans l’aventure.

Marie-France Gisbrand

Bonjour Marie-France, peux-tu nous expliquer en quoi consiste un slow reading ? Comment en as-tu entendu parler ?

C’est un groupe d’un nouveau genre où chacun vient pour lire pendant une heure en silence pour lire plus, pour lire mieux,  se déconnecter et même se relaxer. Il n’y a pas de lecture imposée, chacun vient avec le livre de son choix. Il n’y a qu’un seul mot d’ordre : on coupe son téléphone pour prendre du temps pour soi et lire en pleine conscience. Il y aussi cette idée d’itinérance car on change à chaque fois d’endroits, dans des lieux propices à la lecture, parfois inédits et l’été, de préférence, dans des espaces verts. Il y a deux ans, Eloïse Steyaert, fondatrice du Slow reading, était invité à la bibliothèque Pierre Perret de Waremme pour une conférence sur la bibliothérapie. J’y suis allée, ce sujet m’intéressait aussi. On a discuté et elle m’a invitée à rejoindre son club et à tester.    

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir ambassadrice ?

Depuis 2 ans, j’ai développé, au sein de mon travail des activités liées aux livres pour et avec mes collègues comme des trocantes par exemple. J’ai aussi créé une groupe “de livre en livre” sur FB,  uniquement sur invitation car même si je l’ai depuis peu  élargi à d’autres que mes collègues, je souhaite qu’il garde un côté intimiste où les gens se connaissent et se sentent à l’aise pour échanger. J’aime garder une idée de proximité et de convivialité. C’est aussi un principe du Slow Reading. Devenir ambassadrice, c’était aussi un moyen de rencontrer “en vrai” des lecteurs car le Slow reading a aussi cette dimension sociale, de créer du lien entre les gens, des gens pour la plupart (mais ce n’est pas obligatoire) passionnés de littérature. Après la séance, on peut prolonger ce moment par un verre ou un petit repas, c’est très sympa. J’ai aussi apprécié l’idée de me mettre, en tant qu’ambassadrice, à la recherche de lieux pour lire. C’est enrichissant, j’ai plein de contacts et j’élabore petit à petit un calendrier où je vais essayer d’alterner entre des lieux culturels et privés. Je savais que les gens aimaient lire, mais je m’en rends encore plus compte par tous ces contacts et j’apprécie  beaucoup le soutien que je reçois pour me lancer dans cette aventure.    

Comment s’est déroulé ton 1er slow reading ? Es-tu contente du retour ? 

J’ai fait ce 1er Slow reading chez asbl Pause animale qui a mis sa propriété à notre disposition, un merveilleux écrin de nature à deux pas du centre !  Ce 1er Slow Reading, je le voulais intimiste car d’une part, l’endroit s’y prêtait et d’autre part, je ne voulais pas me mettre la pression, au démarrage. J’aime que les choses se fassent naturellement et qu’elles se mettent en place petit à petit.  Je savais aussi que c’était une période de congés et que c’est moins évident d’avoir du public. Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils seraient là en septembre ! Je suis confiante.

As-tu d’autres projets liés aux livres ?

Oui, je pense aussi à un club de lecture. Je n’ai pas encore tout à fait arrêté le projet, mais plutôt que d’imposer un livre, j’aimerais travailler sur une thématique ( ex. : les voyages, les rencontres amoureuses, la vieillesse, …) où les gens pourraient choisir dans une liste de lire un ou plusieurs livres, mais pas que ! Je pense aussi à des poèmes, des revues, des illustrations, etc. J’aimerais aussi faire en sorte, entre deux rencontres, de maintenir un lien entre les participants, ce qui est tout à fait envisageable avec les réseaux sociaux.

Quand aura lieu ton prochain slow reading ? Que doivent faire les gens pour s’y inscrire ? 

Le prochains slow reading, ce sera le 17 septembre au salon de dégustation à Huy chez “Et chocolat “. L’idée, c’est d’en faire au minimum un chaque mois. Je pense avoir déjà trouvé des lieux jusqu’à la fin de l’année, mais chut, j’attends encore l’une ou l’autre confirmation. 

J’en reparlerai le 17 septembre. 

Pour s’inscrire, le plus simple est de le faire en s’inscrivant via l’évènement publié sur FB 

https://www.facebook.com/events/228843731698681

Ils peuvents aussi me contacter par email gisbrand.mariefrance@gmail.com pour réserver leur place. 

Merci Marie-France d’avoir été la toute première interview de la rubrique Whatelse.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s